Polices de caractères et web design.

Polices de caractères et web design.

L’utilisation des polices de caractères peuvent être un cauchemar pour le web designer. Les Google Fonts et le TypeKit Adobe changent la donne.

Web design, polices de caractères et mise en page papier

Si comme moi, vous avez commencé à faire du design graphique il y a quelques années, vous avez pu être le témoin de la fantastique évolution dans l’utilisation des polices de caractères. On les appelle aussi  ‘Fonts’,  ‘Fontes’ en français, en référence au plomb qui était fondu et moulé pour produire les caractères sur les anciennes machines de composition typographique

Quand j’ai commencé à produire mes première page, c’était en 1988 et déjà sur un Macintosh. Les fonctionnalités de la première version du programme de mise en page Pagemaker n’étaient pas très étendue et le choix des fonts se limitait à 13 polices de caratères Postscript de base.

Nos ambitions graphiques étaient simples et nous admirions un titre écrit en ITC Avant-garde.

Avec l’évolution des imprimantes, l’éventail des polices s’est élargi et les collections ont vite atteint plusieurs centaines de possibilités. En moins de 10 ans, Adobe avait une bibliothèque de plus de 900 fonts et de nombreuses autres ‘fondeurs’ proposaient, eux aussi, des catalogues impressionnants.

Quand les graphistes ‘papier’ ont commencé à s’intéresser au web, quelle n’ont pas été leur frustrations face au choix extrêmement limité des polices disponibles et compatibles, un sentiment de retour en arrière.

Google fonts et Adobe Type kit, appelez la police

La joie et l’allégresse est revenue avec le HTML 5 et les CSS3 et surtout grâce aux bibliothèques de polices de caractères en ligne. Google et Adobe mettent à la disposition des designers, des catalogues variés de fonts prêts à être utilisées aussi bien pour les pages web que papier.

La compatibilité des polices de caractères entres les supports permet, enfin, de garder une uniformité entre les media web et print. Une révolution pour les chartes graphiques qui vont, enfin, pouvoir supprimer les passages sur les substitutions des polices de caractères en Arial, Verdana et Trébuchet. Les graphistes ont retrouvé le sourire.

Que ces nouvelles bibliothèques de polices de caractères ne vous détournent pas des règles du design. Limitez l’usage de fonts différentes et n’assemblez pas n’importe quoi ensemble.

Tim Brown de chez Adobe vient de publier un superbe guide sur l’usage des polices de caractères en page design. Le PDF en anglais et gratuit « Combining Typefaces: Free guide to great typography » est téléchargeable sur le blog de Abobe Type Kit. Un ‘must to read’

 

 

Partagez-moi

Laisser un commentaire